Naviguer au près serré entre les cayes

 

Nous avons choisi de remonter la cote ouest de Cuba a l’intérieur du récif en faisant de petites étapes de 25 à 30 miles dans le petit temps. Le vent est générale très faible le matin puis il fraichit dans l’après midi mais il est toujours orienté au nord, nord-est et nous naviguons au près serré entre les ilots de mangrove et sommes souvent obligé de démarrer le Perkins.

Nous nous méfions du balisage local ( des perches de palétuvier surmonté d’une boite de conserve) généralement placé au milieu du récif et souvent décalé par rapport aux cartes. Nous en avons fait les frais en virant trop près d’une bouée de chenal, Tidom à un peu raclé sur le corail, rien de grave, une petite éraflure, mais nous apprécions en ce moment d’avoir un dériveur  en alu qui nous permet de prendre des passes très peu profondes.

Nous relâchons le soir à l’abris d’un îlot de mangrove, ou nous  retrouvons Claude, qui nous suit à bord de Charlotte, pour partager le ti-punch.

 

Lucie, qui nous envoie la météo par SMS, nous annonce un passage de vents frais de nord et nous décidons de nous réfugier pour quelques jours à Cayo Lévisa ou est implanté un hôtel. Nous sommes bien content de retrouver un peu d’animation après cette semaine de robinsonnade et de nous étaler sur les transat de la plage.

 

 

P4183688

P4183699

P4183701

P4183715

P4183718