Cinq jours à La Havane

 

La marina Hémingway, située à quinze kilomètres a l’ouest de la Havane ne présente pas grand intérêt, si ce n’est d’être abritée de tout temps. L’entrée, bien balisée peut être scabreuse par fort vent de nord.

P4233744 (1)

Cinq grand quais de béton, plantés de palmiers rachitiques qu’il faut contourner pour se rendre au bureau du port et aux douches ou à l’hôtel de luxe ou on trouve une connexion wifi intermittente.

Quelques yatchs de luxe, américains, et une quarantaine de voiliers sont amarrés là pendant que leurs propriétaires visitent l’île.

 

Pour une fois nous avons échappé à la mafia des taxis cubains grâce à une jeune femme qui nous a guidé vers les transports en commun.

Généralement il est impossible d’obtenir les informations pour les bus, le personnel des marinas nous informe qu’il n’y a pas d’autre solution que le taxi qu’ils s’empressent d’appeler pour toucher une commission, ce qui coute dix fois plus cher….

 

Sur les indications de nos amis Canadiens nous avons passé deux nuits dans une casa particular bien située dans le centre de Habana Vieja ou Mercy nous a accueilli très chaleureusement.

 

P4243800

Pendant trois jours nous avons déambulé dans les petites rue de la vielle ville, découvrant les  maisons délabrées, les palais en rénovation, les petites places ombragées, les fontaines, les sculptures et bien sur des bars des restos et des magasins de souvenirs, plus qu’ailleurs nous sommes sollicités par les marchands de babioles.

 

P4243784P4243765

P4253881P4253959

P4253971 P4253930

P4253933P4253895

P4253879

L’ancienne gare de chemin fer abrite un grand marché artisanal avec une immense foire aux peintres (beaucoup de croutes, mais aussi des toiles très intéressantes)

 

Le musée des beaux arts que nous avons visité le dernier jour nous a beaucoup plu.

C’est un bel endroit, calme et climatisé (ça fait du bien après la chaleur et la cohue des rues de La Havane) qui expose une très belle collection d’artistes Cubains, du dix neuf et vingtième siècle.

 

P4253962  P4253965

P4253949  P4253955

P4253819  P4243818

Mais il est temps de partir. Notre visa expire dans quelques jours et la météo est bonne pour traverser le gulf stream. Nous rejoignons donc la marina pour préparer notre départ. Il nous reste quelques pesos à dépenser et nous passons la dernière soirée avec les amis dans un bon resto situé dans un quartier étonnant ou un admirateur de Gaudi a décoré toute les maisons de la rue avec des morceaux de faïence. Surprenant et très joli!

 

P4274006  P4274009

                                            P4274019

Vers quatre heures du matin nous embrassons bien fort la famille canadienne qui quitte le port en même temps que nous et mettons le cap au nord en direction de KeyWest.

 

Adios Cuba….Le séjour était trop court.

 

Il nous a fallu parcourir les 800 miles qui séparent Santiago de La Havane et nous n’avons pas toujours pu prendre le temps de visiter l’intérieur de l’île.

 

C’est un pays magnifique de par ses paysages, sa richesse culturelle et la gentillesse de ses habitants, cependant l’arrivée massive de touristes, première source de devises du pays, pourrait modifier les mentalités.

 

Savez vous ce que les Cubains pensent du régime?

« Nous avons trois choses positives : la fierté nationale, la santé et la culture.

  Mais nous avons trois choses négatives : le petit déjeuner, le déjeuner et le diner … » 

 

On peut se demander dans quelle situation nous serions après l’embargo que les USA leur impose.