Il est 23 heures et je trouve quelques minutes pour écrire avant de m'effondrer dans ma bannette.

Nous sommes à la marina de Lanzarote depuis quatre jours et nous avons à peine eu le temps de prendre un bain de mer entre deux apéros. Les invitations se succèdent, il est de bon ton de les rendre et le seul moyen d'échapper à l'indigestion serait de se planquer dans un mouillage désert.

J'ai même rencontré un gars de Cesson qui avait bien connu Robert Benoit !

C'est pire qu'à Pléneuf, pour vous dire !

Nous avons pourtant une foule de choses importantes à faire : aller se baigner matin et soir, terminer le roman que nous avons commencé avant de tomber en panne de pilote, rendre visite à l'office du tourisme, trouver un guide touristique dans une librairie locale...débordés, même pas eu le temps de vous faire une petite photo.

On va tâcher d'y remédier demain.

Bonne nuit.