Porto Santo.

P1060244

Les Madériens sont vraiment gentils, on le sait bien.

Le jour suivant  notre arrivée sur l’île de Porto Santo, ils ont organisé une grande fête, pour célébrer notre belle traversée et les vendanges nouvelles sur l’île. Danses et chants traditionnels, au son  du ukulélé, originaire de Madère, toute la population de l’île est dans la rue jusqu’à l’aube, dégustant des caipirinha faites avec le rhum local et des fruits écrasés, maracuja, mangues, ananas, papayes….

P1060256

P1060295

Nous sommes rentrés au bateau avant la fin de la nuit car la fatigue du voyage se faisait sentir.

Partis de la pointe Saint Vincent en Algarve très tôt le dimanche matin, nous avons aperçu l’île vers 16 heures le mercredi et nous sommes amarrés vers 19 heures, juste à temps pour l’apéro bien mérité après cette traversée.

Les deux premiers jours le vent soutenu à levé une mer abrupte, très désagréable, nous réduisant à l’état de zombi, incapables de dormir et à peine de grignoter, pas question de cuisiner. Puis la mer s’est calmée et la suite du voyage a été plus facile. Nous n’avons rencontré pendant cette traversée que quelques cargos et une seule petite tortue qui nageait frénétiquement au milieu des vagues.

Quelle joie d’apercevoir sur l’horizon qu’on scrute depuis des heures une forme qui pourrait ressembler à île tant attendue. Ce bout de caillou atteint par tout autre moyen ne pourrait pas déclencher autant d’émotions…

P1060225

Et ultime plaisir : une fois le bateau amarré, rangé et même remercié  de nous avoir amené jusqu’ici, nous prenons notre première bière.

La vraie vie à terre commence avec le dépliage du cadi et la visite du marché, repérage des pâtisseries et des terrasses de café, découverte du charmant village de Baleira,  rencontre des voisins de ponton et appréciation de la température de l’eau……. Absolument délicieuse, et limpide nous y passons des heures.

Nous commençons à apprécier ce paysage lunaire qui nous a un peu déconcertés en arrivant, montagnes volcaniques arides, ocre, rouges et noires bordées d’une plage de 9 kilomètres.

Aujourdh'ui nous avons découvert, après une longue marche, au bout d'un sentier à flanc de falaises, une toute petite crique entourée de très hautes  falaises volcaniques, le bain était délicieux!

P1060325

Nous laisserons notre trace comme bien d’autres navigateurs avant nous sur la jetée. Christian a passé la journée à confectionner un pochoir pour mêler la tortue de Tidom aux dessins qui ornent  le mur du port.