Complètement à l’ouest!

 

Cent vingt miles à parcourir pour passer les trois caps de la péninsule de Guanahacabibes et naviguer maintenant vers le nord en direction de La Havane.

 

Nous avons navigué sur la source du Gulf Stream, ça remue un peu mais c’est beaucoup moins joli que le mont Gerbier des joncs, nous aurions pu profiter de ce courant de quatre noeuds pour rentrer à la maison mais nous avons encore beaucoup de choses à voir.

 

Partis à neuf heures le matin nous sommes arrivés à midi le lendemain dans la petite marina de Los Moros à la pointe ouest de Cuba.

 

Un quai en béton abrite tant bien que mal deux ou trois bateaux de la houle de nord, si le vent fraichi ce sera intenable, donc, malgré la gentillesse de l’accueil, le confort des douches et du petit resto ( c’est rare, il faut le souligner) nous n’y passerons qu’une nuit assez agitée.

 

Les américain du voilier « Serene » que nous suivons depuis Cayo Sal nous invite à l’apéro.

ils vivent à Miami et nous fournissent des informations précieuses sur les mouillages et les chantiers en Floride.

 

Nous mouillons à l’abris des cayos de la Lena et rencontrons deux pêcheurs qui vivent dans une petite pêcherie de langoustes, ils passent dix jours dans un vieux rafiot désaffecté, pêchent des langoustes toute la journée et les conservent dans des viviers en attendant la relève. 

Le bateau est un peu pourri mais ils ont l’électricité grâce à des panneaux solaires, la télé, un congélateur et des réserves d’eau, ils n’ont pas l’air malheureux et guettent les voiliers de passage pour faire un peu de commerce et doubler voire tripler ainsi leur salaire.

 

P4113626

Ils nous ont accompagnés dans la lagune pour nous indiquer les zones de pêche, en fait, c’est facile, il y a deux ou trois langoustes sous chaque patate de corail, dans trois mètre d’eau….. il n’y qu’a se servir.